Le marché de l’emploi du secteur bancaire continue à se dégrader au 4ème trimestre 2016

Selon le dernier Moniteur Employeurs Banques trimestriel, le marché du travail du secteur s’est détérioré au 4ème trimestre 2016. Tant le chômage que le nombre de postes vacants affichent une évolution négative.

Le Moniteur Employeurs Banques révèle que le nombre d’emplois vacants au 4ème trimestre est en légère baisse de 0,1 point par rapport au trimestre précédent. Ainsi le marché compte 2314 postes vacants soit un ratio de 1,9%. Si la situation est stable en Suisse romande, les offres d’emploi ont chuté à Zurich et dans la région Nord-Ouest. Tous secteurs confondus, le ratio de postes vacants a un peu progressé pour se fixer à 3,2%.

Les nouvelles concernant le chômage dans le secteur bancaire ne sont pas très bonnes non plus. En fin d’année, le secteur a compté en moyenne 2551 demandeurs d’emploi, ce qui correspond à une hausse du taux de chômage, qui s’établit à 2,1%. Au même moment, l’économie suisse enregistrait une hausse du chômage, à 3,4%. La région lémanique est la plus touchée, le taux de chômage y est de 3,4%. Pour comparaison, il est de 1,6% à Zurich.

Point intéressant de l’étude, la répartition du nombre de postes vacants et de demandeurs d’emploi par domaine d’activité du secteur bancaire. La tension du marché est bien visible, avec notamment un changement net dans l’activité de base «Banque», qui comprend les métiers uniquement bancaires. Un surplus de postes vacants constaté au 3ème trimestre a cédé la place à un surplus de demandeurs d’emploi au 4ème . Ainsi, les domaines Banque, ventes, marketing/publicité et communication connaissent un nombre plus élevé de demandeurs d’emploi que de postes vacants.

Une analyse au niveau régional révèle également de fortes divergences. Zurich est la région qui a connu la plus grande variation par rapport au 3ème trimestre. Le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté et le nombre de postes vacants, lui, est en baisse. Les deux chiffres sont au même niveau, 827 demandeurs d’emploi pour 829 postes vacants. La situation s’est dégradées dans la région lémanique et au Tessin, les 2 seules régions où le nombre de demandeurs d’emploi dépasse le nombre de postes vacants. La région lémanique compte donc 883 demandeurs d’emploi pour 332 postes vacants.

En résumé, la légère dégradation du marché du travail du secteur bancaire au 2nd semestre 2016 s’est accentuée au dernier trimestre. En décembre dernier, le marché comptait 2314 postes vacants et 2551 demandeurs d’emploi. Si l’emploi a progressé au 3ème trimestre pour s’établir à 104160 personnes EPT, il est néanmoins en recul d’un demi-point de pourcentage par rapport au même trimestre l’année précédente. Reste à savoir si la dégradation du marché du travail impactera l’emploi au 4ème trimestre 2016.

 

Partagez!

Linkedin Twitter Google Plus Facebook email

Donnez votre avis

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.